{En bref} Apprenez à déguster la littérature érotique

Par Anne, 6 juin 2017

[Ça s’est passé vendredi 26 mai] Retour sur « Apprenez à déguster » Sade – la littérature érotique avec maître Emmanuel Pierrat

« Tout ça n’vaut pas l’amour
L’amour d’une bergère
Qu’a sur l’étagère
Deux pomm’s fait’s au tour »
Jeanne Landre, Echalotte et ses amants

Première action gourmande de Clameur(s) 2017, ‘Apprenez à déguster la littérature érotique’ a donné la parole à maître Emmanuel Pierrat, avocat bien connu, spécialiste de la censure et de la liberté d’expression, mais aussi collectionneur de curiosa (jargon qui désigne pudiquement les livres et gravures érotiques) pour évoquer la place de l’aliment dans la littérature libertine.

Il y fut question de la pomme, d’Eve jusqu’à Nabokov, mais aussi de cerises, de poires, de fraises, de figues ou encore d’abricots qui servent diverses comparaisons imagées dans les écrits libertins.

« Au 16e siècle, sous le règne d’Elisabeth Ire d’Angleterre, les femmes offraient à leurs amants des pommes pelées qu’elles avaient maintenues serrées dans le creux de leur aisselle afin de les imprégner de leur odeur »
E. Pierrat. Les Pommes libertines , Paris : B. Pascuito, 2008, p. 30

Et ce fut l’occasion de découvrir la gourmandise estampillée Clameur(s)

Reporter : Caroline