Elle va nue ma liberté (Maram al-MASRI, 2013)

Par Anne, 6 juin 2016

« Comment rester vivante sans parler de vous, victimes de la lutte pour la liberté en Syrie ..CoAl_Masri_Maram_Ellevanuelalibertémment la poésie peut-elle justifier son existence et témoigner de sa noblesse si elle ne se mêle pas aux combats de l’humanité ? […] La poésie, cette réalité fragile comme le parfum du jasmin, que peut-elle face aux chars ? […] Malgré le caractère quotidien de l’horreur, celle-ci ne peut pas se banaliser et devenir ‘normale’ « .
Elle va nue la liberté de Maram al-Masri donne ici un vibrant hommage aux victimes syriennes des atrocités de la guerre…  des mots nécessaires pour ne pas oublier tous ceux tombés sous les bombes, et tous les vivants amputés d’une partie de leur famille ou amis… En quelques mots, elle transcrit la mort, la perte, l’horreur, la faim, l’exil et surtout la survie.

Retrouvez ce document à la bibliothèque municipale de Dijon