Ouverture officielle

Par Anne, 10 juin 2016

[Ça s’est passé vendredi 10 juin] Retour sur l’ouverture officielle de Clameur(s) 2016

Christine Martin, adjointe à la culture de la ville de Dijon, met l’accent sur les belles rencontres que proposent Clameur(s) et sur l’ouverture du débat. Clameur(s) permet de mettre en conversation des auteurs et leurs lecteurs, et de libérer la parole des auteurs. Cette année à été mis en place un partenariat avec le Musée National de l’Histoire de l’Immigration .Nous avons eu l’honneur d’accueillir Dany Lafferrière, pour une rencontre construite avec passion. Christine Martin cite et remercie les nombreux partenaires, participants, Marie-Hélène Fraissé,  la directrice littéraire de Clameur(s) ainsi que Katia Fondecave, coordinatrice générale de l’évènement. Cette 4ème édition de Clameur(s) est connectée au territoire et au monde réel. Clameur(s), c’est une histoire de livre, de littérature et de pensées. Clameur(s) porte nos valeurs.

Marie-Hélène Fraissé évoque le fait que la plus grande récompense est la présence du public. Le bouche à oreille commence à prendre forme parmi les auteurs. Clameur(s), c’est la garantie d’un temps de parole pour les auteurs, que ce soit en solo ou en tandem, des échanges riches et un public très attentif. Les écrivains y sont respectés et le goût de la lecture est au centre des préoccupations. La thématique de cette année, les migrations, a été choisie il y a environ un an et demi, dans le souhait de traiter tous les aspects des flux de populations.

Marie-Paule Rolin,  directrice de la bibliothèque municipale de Dijon, rappelle que Clameur(s) est un moment exceptionnel, cependant les missions sont communes aux actions habituelles de la bibliothèque municipale. La bibliothèque mène tout au long de l’année de nombreuses actions de médiation afin de faire vivre un lieu.

Françoise Dekowski, conseillère pour le livre et la lecture, parle de Clameur(s) comme d’un beau festival sous le signe de l’actualité,qui permet de réfléchir en regardant la littérature de plus près.

 

Reporter Clameur(s) : Laura