Dans ce récit autobiographique, Benjamin Stora nous fait partager sa jeunesse heureuse en Algérie avant 1962.

Stora_benjamin_les_clés_retrouvées Il fait revivre la communauté juive qui a maintenant totalement disparu suite aux exodes massifs des pieds noirs en 1962 et en 1990. Il décrit surtout le mélange des cultures dans lequel il baignait qui a façonné son identité. Le jeudi, il se rendait à l’Alliance israélite pour approfondir la culture juive, le dimanche, il lisait la Bible en hébreu ; dans le voisinage, il côtoyait des amis musulmans ; à l’école et dans sa famille, il recevait une éducation laïque et républicaine.

C’est un livre très touchant où l’auteur mêle harmonieusement sa vie personnelle aux soubresauts de l’Histoire. Il permet aussi de mieux connaître l’homme Benjamin Stora qui est derrière le chercheur aux nombreux ouvrages.

Retrouvez ce document à la bibliothèque municipale de Dijon