Animée par Élise Lépine, journaliste littéraire

Longtemps les œuvres cachèrent l’artiste…Il fallut attendre la fin du XVIIIe Siècle pour que les peintres signent leurs tableaux, et « se fassent un nom », comme le démontre Charlotte Guichard dans son étude historique La griffe du peintre-essai sur la valeur de l’Art (Seuil). Pour les femmes artistes, le chemin vers la reconnaissance fut encore plus long… Sophie Chauveau raconte dans Sonia Delaunay – La vie magnifique (Tallandier), l’itinéraire de celle qui commença par s’effacer derrière la figure de son mari Robert mais finit par figurer au premier plan d’une modernité picturale qu’elle contribua à inventer.

Durée : environ 1h30 // Ados-adultes

« Membre à part entière de tous les grands
mouvements artistiques, et aussi mondains, elle
inventera la mode de son temps et lui conférera
son allure (…). »


Sophie Chauveau, Sonia Delaunay : la vie magnifique, Tallandier, 2019