{En bref} « L’univers libertin »

Par Nadia Harabasz, 25 juin 2017

[Ça s’est passé Bibliothèque patrimoniale et d’étude, vendredi 23 juin à 22h] retour sur la conférence de Patrick Wald Lasowski

Lumière sur l’univers libertin, éfeuillé passionnément à la folie par Patrick Wald Lasowski.

« Libertin » vient du latin libertinus qui signifie affranchi, libéré de la servitude (esclavage) dans l’Antiquité. Jusqu’au 16ème siècle les libertins sont dénoncés, par Calvin notamment, alors considérés comme des hippies avant l’heure ; les libertins désignent les hérétiques, ceux qui se distancient des dogmes de l’Eglise.

C’est avec l’Arétin au 16ème siècle que naissent les textes et images fondateurs des Postures érotiques, ouvrage illustré par Augustin Carrache : les estampes, appelées « bizarreries », constituent un Kamasutra occidental. Scandale : c’est le libertinage de moeurs, d’esprit et de plume (écrivains, graveurs, dessinateurs…).

Foutre, foutrie, libération de la plume ! Focus sur les libertins du 18ème siècle : affranchis de l’interdit, ils libèrent la production littéraire et artistique. Selon Bossuet, les libertins sont sans frais, sans règles, sans soumission. Le libertinage se distancie de l’hérésie (religion) pour se focaliser sur la recherche du plaisir sexuel. Briser les codes, renverser les usages, affranchir la langue, représenter le sexuel de la galanterie à l’obscénité : toute un univers littéraire et artistique que l’audtoire de cette conférence a pu apprécier au regard des oeuvres présentées dans l’eXposition.

Faites l’amour pas la guerre !

Reporter Clamour(s) : Nadia