L’équipe de Clameur(s) vous remercie

Par Sophie, 20 juin 2018

Cette année le festival a de nouveau réuni environ 5000 personnes durant ces trois jours de rencontres dijonnaises, sans compter les milliers d’écoliers qui ont participé à la résidence d’auteur menée depuis mars et aux très nombreux spectateurs des animations liées à Clameur(s) programmées également depuis le printemps dans les bibliothèques.

Retour sur l’édition 2018 : « Les mots à la bouche – littératures du goût »

« Cette 6ème édition de Clameur(s) a tenu toutes ses promesses (gourmandes) entre saveurs, partages, émotions et échanges. Les auteurs nous ont régalé mais ils n’étaient pas les seuls ! Nous avons encore tous en tête le spectacle unique et original Ripaille! porté par une troupe éphémère, les lectures flamboyantes des voix de Clameur(s) et d’Éric Houguet, professeur d’art dramatique au conservatoire à rayonnement régional de la ville de Dijon.

Le plus beau succès de cette édition réside dans la présence de la jeunesse. Cour de Flore, les lycéens de Simone Weil ont créé un splendide écrin pour la thématique. A l’hôtel de Vogüé, de nombreux jeunes des écoles élémentaires sont venus des quatre coins de la ville avec leur famille pour (re)voir Frédéric Marais qui était venu à leur rencontre au printemps dans le cadre d’une résidence. Et c’est sans doute notre plus belle réussite : faire de Clameur(s) un espace où chacun se sent bien. »                Christine MARTIN, adjointe à la culture, à l’animation et aux festivals

« Un authentique régal que ces rencontres littéraires « Clameurs » millésime 2018 ! Poètes du goût, militants du bien manger, philosophes, romanciers  sont venus au rendez-vous et se sont « mis à table »… non pour avouer quelque crime mais pour témoigner très pacifiquement, et convivialement, de leurs plaisirs partagés, de l’importance du bien manger, synonymes de bien vivre, de bien aimer, de bien rêver. Nous ne sommes pas près d’oublier ce Jean-Luc Petitrenaud fait à coeur, cette Ryoko Sekiguchi  subtile et suave porteuse des saveurs d’Asie, cet arpenteur des mondes du vin qu’est le dynamique Jean-Robert Pitte, pas plus que le pétillant Pascal Ory, la chaleureuse Michèle Barrière aux tables de l’Histoire, le spiritueux Gérard Oberlé si étonnant conteur !… et tant d’autres, savants, malicieux, engagés, inquiets, avec leur éternel appétit de savoir, de comprendre, de ressentir, et de dire. Oui, nous avons tous croqué ces moments avec bonheur, fait ripaille en musique le samedi soir, et dégusté ces multiples échanges où la parole se partage comme une miche craquante et chaude de bon pain frais. »  Marie Hélène Fraïssé, Directrice littéraire des rencontres

 

 

Projet original de la ville de Dijon, confié à la Bibliothèque, les rencontres d’auteurs Clameur(s) de juin sont désormais très attendues. Installés en cœur de ville, ces rendez-vous offrent un espace de dialogue avec les écrivains interpellant le public grâce à des thématiques pertinentes. Original par son concept, intime par l’écrin des rencontres, Clameur(s) séduit autant les auteurs que le public. Auteurs, artistes, associations, chacun avec son art est invité à débattre ou à s’exprimer sur des sujets de société.
Pour cette sixième édition : place à la convivialité et aux plaisirs de la langue avec le thème des littératures du goût !

Ainsi, Dijonnais, mais aussi visiteurs de passage, ont écouté et participé à ce rendez-vous annuel.
C’est sous le chapiteau installé cour de Flore du palais des Ducs que la majorité des rencontres se déroulent.
Mais aussi sous les halles du marché pour des lectures impromptues, place François Rude pour le Marché des éditeurs, à l’hôtel de Vogüé pour les temps avec les plus jeunes et aussi place des Cordeliers avec les Plaidoiries pour un polar.
Cette année, toujours avec l’appui  de l’Agence du Livre & Lecture Bourgogne-Franche-Comté, le marché des éditeurs de Bourgogne-Franche-Comté s’est tenu place François Rude et les libraires dijonnais ont fait vivre la librairie éphémère avec une nouveauté : 2 librairies se sont installées cour de Flore, 1 place des Cordeliers et 1 à l’hôtel de Vogué, se rapprochant ainsi du public des rencontres et animations.
La Vapeur a fait salle comble lors de l’unique représentation de « Ripaille » samedi soir devant un public séduit par les textes, la musique et l’originalité de cette création plurielle. Elle n’aurait pu avoir lieu sans l’appui des mécènes que nous remercions.
Organisées par la bibliothèque municipale, les rencontres Clameur(s) se construisent tout au long de l’année en cohérence avec la programmation culturelle de la bibliothèque qui affirme sa mission de développement de la lecture auprès de tous les publics. Aussi, la grande participation des familles dijonnaises dimanche lors de la restitution du travail mené en résidence d’auteur, à l’hôtel de Vogüé, témoigne de l’intérêt porté par le choix des animations proposées.

Merci à tous les partenaires, aux journalistes, aux auteurs et au public !
L’équipe de Clameur(s)

 

 

 

Enregistrer