Ceux qui reviennent (Maryline DESBIOLLES, 2014)

Par Martine, 6 juin 2014

La mort de son père entraîne l’auteure vers une enquête-promenade dans les cimetières, sur les traces de ses origines familiales. De sa famille, ancrée dans l’arrière-pays niçois, il ne reste que des épitaphes, des photos, des dates et surtout des noms gravés sur les pierres tombales, souvent entendus dans l’enfance : un grand-père bigame, avec une descendance italienne et une savoyarde ; des cousins par alliance, militants, communistes ; des tantes fabuleuses comme tante Odette, alcoolique et fantasque…

Mêlant l’intime et l’universel, le passé et le présent (la tuerie de Chevaline), elle rend hommage aux disparus, réconcilie les vivants et les morts, les fantômes et les migrants, dans une langue libre, élégante et poétique.

nid_biblioOù trouver ce document à la bibliothèque municipale de Dijon ?
Centre ville la Nef, Champollion, Port du canal, Mansart, Fontaine d’Ouche : cote DES C