[Ça s’est passé samedi 13 juin] Retour sur le temps ados et la rencontre avec Jean-Philippe Blondel.

Temps ados

Sous un soleil de plomb mais à l’abri des pierres, les ados sont venus, ils ont vu, ils ont vaincu… C’est la main dans la main qu’une équipe de choc, composée de professionnels de l’adolescence, d’artistes et de bibliothécaires, a accueilli ce jeune public. Tout ce petit monde a découvert un large panel d’ateliers aussi ludiques que créatifs : du beatbox, du street art avec un atelier de graff’ dont la bâche a été joliment recouverte, des jeux vidéo et un Scrabble géant, où les mots « liberté » et « entraide » se sont entremêlés avec « solidarité ».

Rencontre Blondel © A. Hurter

Rencontre avec Jean-Philippe Blondel

Dans le jardin de la Nef illuminé par un soleil rasant, Jean-Philippe Blondel nous a raconté la genèse de son livre fétiche, Un endroit pour vivre, un texte particulier qui le remplit d’émotion à chaque relecture, et qui a été pour l’occasion joliment interprété à deux voix. Ce roman, hautement représentatif de l’œuvre de l’auteur, fait la part belle à l’adolescence, ce moment « où l’on fait partie d’une multitude mais souvent dans la solitude ».

Le public était en grande majorité adulte, comme quoi on ne quitte jamais vraiment l’adolescence…

Un discours et une plume réalistes sur les affres de cette période mouvementée et parfois dure, mais qui n’en oublient pas l’optimisme. Malgré tout, comme le dit Jean-Philippe Blondel dans son adage : « Ça va aller ! ».

Reporters Clameur(s) : Magali et Frédéric


DÉCOUVRIR l’album photo